2 Milliards de dollars : le prix du cancer pour Monsanto

La société pharmaceutique Bayer AG a été condamnée à verser plus de 2 milliards de dollars de dommages et intérêts aux époux Pilliod, un couple californien qui a contracté un cancer après avoir utilisé l’herbicide au glyphosate Roundup de Monsanto pendant environ 30 ans. Le verdict a été rendu en Californie même, par le jury d’un tribunal d’État d’Oakland. Dans le cadre d’une plainte pour défaut de produit, il s’agit là de l’une des plus importantes de l’époque, et qui mettra sans doute Monsanto dans l’embarras.

2 milliards de dollars de dommages et intérêts

Le verdict de 2 milliards de dollars de dommages et intérêts annonce un véritable coup dur pour la société Bayer, qui a récemment racheté le fabricant du produit Roundup, Monsanto. Un investissement qui vire au cauchemar, et ce, sans avoir remporté l’une des trois poursuites judiciaires qui se sont succédé, et fortement appuyées par des affirmations selon lesquelles l’herbicide de Monsanto serait effectivement à l’origine du cancer. Ainsi, il a été convenu par les membres du jury que le recours au Roundup de Monsanto pour l’aménagement de leur propriété sur une période de 30 ans était un « facteur substantiel » qui a conduit Alva et Alberta Pilliod à contracter le cancer, identifié sous le terme de « lymphome non hodgkinien ». 

13 400 actions en justice aux États-Unis

Selon certaines sources, l’avocat du couple Pilliod aurait formulé une requête de 55 millions de dollars de dommages et intérêts, non seulement pour les frais médicaux, mais aussi pour les souffrances du couple occasionnées par la maladie. À tout cela s’ajoute une réclamation d’un milliard de dollars en guise de sanction pour la société Monsanto. Et parallèlement à cette affaire, il faut également savoir que Monsanto Co. est actuellement poursuivie dans au moins 13 400 affaires aux États-Unis. En France, d’autres dossiers noirs surgissent par rapport à la révélation d’un document confidentiel qui répertorie la position de Bayer AG sur les pesticides, et particulièrement sur le glyphosate.